Assemblée Générale de l'association ASSAS.NET

VENDREDI 19 OCTOBRE 2007 19H SALLE 100 (PANTHÉON)

36 membres présents ou représentés.

Le bureau sortant est composé de :

Ouverture de l’assemblée par Guillaume Paulus président de l’association.

BILAN MORAL DE L’ASSOCIATION FAIT PAR LE SECRETAIRE GENERAL

Cette année a été riche en événements et en émotions. Nous sommes montés très haut et avons failli tomber très bas.

Étant une année d’élection, force est de constater que les projets nouveaux n’ont pas été nombreux. Pourtant, l’année n’a pas été vide loin de là. 3 soirées MYA avec des élections intercalées, des sorties culturelles, les projets plus anciens reconduits, nous ne sommes pas tout à fait à un événement par semaine mais on s’en approche.

Le relooking du site et du forum qui avait pris du retard est finalement terminé. Ça valait le coup d’attendre car le résultat est impressionnant. Le site acquiert une autre dimension, nous permettant d’en faire une belle vitrine. Quand au forum, il est plus attrayant, plus rapide et répond plus à nos besoins. Tout le monde a progressivement pris ses marques et il pourra tourner à plein régime pendant l’année. Félicitations à ceux qui ont travaillé dessus.

Au chapitre des MYA, la Galerie a été un succès, le Redlight laisse un goût amer, que ce soit au niveau du déroulement de la soirée que des résultats. Heureusement l’année s’est mieux finie avec le back up. On revient de loin, les préventes se sont mal passées, on est passé près du KO mais, le minimum a été assuré. Nous avons réalisé un bénéfice inespéré au vue des circonstances, mais ce qui s’est passé doit nous servir de leçon. Les points positifs de cette MYA sont d’une part l’absence de perte financière, plus de préventes ou d’argent qui disparaît, l’organisation qui progressivement se met en place semble porter ses fruits. Cette MYA est également excellente en terme de retombée. Elle a beaucoup plu. Pas d’attente, pas de bar submergé, un staff efficace, pas de surdosage ou d’erreur. Les échos sont bons et après le redlight marqué par des problèmes d’attente, cette dernière soirée est un peu une bouffée d’oxygène.
Retour sur la soirée Dallassas. Nous avons pêché par manque d’investissement généralisé. Nous avons cru que 100 préventes à vendre à nos contacts serait facile, du tout cuit. On peut constater que ça n’a pas été le cas. Ça doit nous rappeler que la réussite de chaque projet ne tient qu’à une chose, la motivation de tous.

Concernant les sorties culturelles, elles sont réapparues dans notre calendrier. Pourvu que ça dure. Le conseil d’état, l’Opéra, le théâtre, ce sont aussi nos créneaux et nous ne devons pas l’oublier.
Culture toujours, on peut saluer la renaissance du lézard, projet un peu fou qui avait germé dans la tête de nos anciens que Roman et Marie ont déterré du fond du forum staff. En raison de manque de moyens financiers, les sponsors éventuels n’ayant pas donné suite et le FSDIE n’accordant pas de subventions aux journaux en général, il n’a pas été possible de faire un tirage papier. Mais le résultat est magnifique, le contenu comme l’apparence sont clairement une réussite. Il ne faut pas que ce projet meurt une 2ème fois.
Pour la conférence orientation, réussite également. Les gens sont venus, les intervenants ont globalement été bons. L’équipe a bien fonctionné, bravo. Il semble indispensable de reconduire ce projet, en s’y prenant plus tôt pour être tranquille et avoir les intervenants désirés.

Les codes d’or, nous avons tenté une extension aux étudiants d’éco-gestion et à Melun. Melun pas de souci, les étudiants de droit ont voté massivement. En revanche, pour les éco-gestion, ça a été beaucoup plus difficile. Peu de votants. Il faudra revoir l’organisation, s’y prendre plus à l’avance pour ne pas bâcler les choses et éventuellement trouver mieux qu’un code pour des profs d’économie.

Les élections nous ont occupées 3 bons mois. Elles ont été une réussite. Nous avons acquis la 2ème place des associations de Paris 2, juste derrière l’UNEF à égalité de sièges pour les centraux avec une victoire au CEVU sur le centre Assas. Pour les prochaines élections, on peut raisonnablement viser la 1ère place. Pour cela il faudra un bon bilan et donc réaliser ce que nous avons mis dans notre programme. Certaines choses sont en bonne voie, il faut les poursuivre. La réussite à ces élections est du à plusieurs choses : tout d’abord un bon bilan, les promesses faites il y a 2 ans ont été globalement tenues. La campagne a été originale, des panneaux, des stickers, un film pour placer la campagne sur un autre terrain que celui de l’UNEF ou des mouvements politiques. Les résultats ont été à la hauteur de nos espérances. On peut regretter qu’en raison d’un manque d’organisation, la campagne nous ait coûté 1500€ dont une grande partie en raison d’impression couleur. Nous avons en effet contacté trop tard la BNP qui dans le cadre du partenariat nous assurait nos impressions. Nous avons ainsi reçu 10000 tracts couleurs quelques jours après l’élection. Nous pouvons parler sans risque de gâchis. Mais globalement ces élections ont été un véritable succès. Ce succès marque la stabilité de notre association dans notre université, et assure notre présence pour les prochaines années. Grâce à ce succès, nous avons obtenu un local. Cette marque de réussite est aussi un nouveau défi. Il doit être utilisé de manière à être un instrument de développement et non pas un facteur d’endormissement. Nous ne devons pas oublier d’où nous venons, d’un forum qui doit continuer à être notre source de développement, le lieu de recherche d’idées nouvelles, des discussions au sein de l’équipe, débats indispensables pour que chacun dans cette équipe donne le meilleur de lui-même. Le local ne doit pas être notre base mais un bonus, un plus pour toucher une catégorie de gens que nous étaient inaccessibles par notre forum.

L’été enfin, des champs de mars, des soirées forum, billard et paintball, c’est bien, on est présent, même si les gens souvent partis en vacances ne sont parfois pas très nombreux. Petit bémol sur les journées d’inscription, on est passé à côté. Ça ne doit pas être à 2 ou 3 de faire les 10 jours. C’est en juillet, c’est effectivement embêtant à cause des stages ou des vacances mais on ne va pas déplacer les dates du bac pour nous. L’Uges, la Corpo et l’Unef eux ont été présents. Il ne faut pas nous voiler la face, en étant mauvais à ce moment là nous nous privons d’une pub en avant première et nous serons obligés de faire de la com’ à la rentrée pour récupérer ça. Il est vraiment indispensable que nous soyons plus mobilisés l’année prochaine

BILAN FINANCIER FAIT PAR NITISH KHOOBARRY, TRESORIER

Le bilan financier est approuvé à l’unanimité par l’assemblée

QUESTIONS SUR LE BILAN

Question de Florian sur les petites dépenses : qui décide ?
Sur les dépenses, type photocopies à faible tirage, impression pour le panneau, les dépenses se font sans vote du bureau. En revanche, le bureau donne son accord en cas de dépense plus importante type casquettes ou stickers.

Interpellation de Gabriel Voisin sur le compte de la BNP : Comment se fait-il que nous ne parvenions pas à déplacer notre compte de la Banque populaire à la BNP tout en continuant à payer des amendes ?
Le changement est en cours mais prend du temps et connaît des complications. Proposition d’Anne Renevier de jouer les médiateurs grâce à une personne de son entourage.

Roman Puszka : où en est le partenariat BNP ?
7 ouvertures ont été faites pendant l’année ; ce n’est pas suffisant. Le partenariat est reconduit mais attention, 15 ouvertures de compte minimum, c’est une grosse priorité. On est en concurrence avec la corpo. Plusieurs projets sont en place, pub sur nos publications, etc mais il faut se bouger. Possibilité d’être doté de 1000€ éventuellement.

Ce partenariat est-il positif ? Nicolas Clémenceau.
Oui, ce partenariat est plus que positif car réalise l’impression d’affiches, de flys, des lézards ce qui constitue un budget important.

Question d’Annie Mauduit sur le reconduction du partenariat pour le lézard et sur la concurrence de la Corpo.
Le partenariat a eu du mal à être reconduit car notre activité en faveur de la BNP a été légère. La Corpo a obtenu le même partenariat que nous. Si nous voulons que ce partenariat se développe, il faudra que nos résultats soient meilleurs.

Question de Nicolas Clémenceau sur les dépenses liées aux élections.
On a eu un problème de délais, sur la rédaction des programmes et la réalisation du tract. Les dépenses engagées étaient indispensables.

PRESENTATION ET VOTE DE LA REFORME STATUTAIRE

S = section ;
a = article.

Thème des modifications Oui Non
Codification (S5) 36 0
Modifications mineures (orthographe, syntaxe) (SP a1, 2, 3 ; S10) 36 0
Publicité (SP a4) 36 0
Les membres (S1) 31 5
Assemblée générale (S2) 36 0
Le bureau (S3) 36 0
Le conseil de surveillance (S4) 36 0
Le forum (S6) 36 0
La faute (S7) 36 0
Le règlement intérieur (S8) 36 0
La modification des statuts (S9) 36 0

Les nouveaux statuts sont présentés par le bureau.
Certains points ont fait débat ou occasionné des questions.
Le statut de membre honorifique et son fonctionnement.
Le statut de membre actif et son utilité Florian Neveu Nicolas Clémenceau.
Question de l’utilité des membres actifs comme candidat au bureau.
Les statuts sont adoptés et prennent effet immédiatement.

ELECTION DU BUREAU DE L’ASSOCIATION

Une liste candidate :

Votants : 36
Votes pour la liste candidate : 30
Bulletins nuls : 6

La liste menée par Nitish Khoobarry est élue bureau de l’association.

ELECTION AU CONSEIL DE SURVEILLANCE

Candidats :

Tous les candidats sont élus.

Florie Caillot, Olivier Messière et Guillaume Paulus expriment leur intention d’être membre de droit au Conseil de surveillance.

Florie Caillot puis Olivier Messière prennent la parole pour faire un bilan personnel de leur action à Assas.net. Guillaume Paulus fait de même puis clôt la séance.

Tout le monde se retrouve au Comptoir du Panthéon sur la terrasse pour saluer l’élection du bureau au champagne tandis que des supporters pleurent la défaite de l’équipe de France face à l’Argentine en rugby.





Président
Guillaume Paulus
Secrétaire général
Olivier Messière