Assemblée Générale ordinaire de l’association ASSAS.NET

SAMEDI 24 OCTOBRE 2009

14h01 : L’assemblée générale est ouverte.


Bilan de la Présidente - Cécile GLEYSTEEN

Le bilan est mitigé. L'année a commencé difficilement, dû notamment à un tournant entre deux générations au sein de l'association. L'association est néanmoins restée majoritaire après les élections aux conseils UFR. Elle est attractive et de plus en plus visible (Facebook, Twitter...).
Depuis le début des grandes vacances, l'équipe s'est agrandie : cinq nouveaux membres actifs se sont intégrés à l'équipe et d'autres frappent déjà à notre porte.

Notre principale tâche a été d'assurer la pérennité de l'association. Tous les membres du bureau seront présents pour que la passation des pouvoirs au nouveau bureau soit facile.

Concernant les événements déjà réalisés en cette nouvelle année, la quinzaine d'intégration (conclue par la neuvième édition de la Move Your Assas) a été un succès.


Bilan du Secrétaire Général - Emmanuel DOMENACH

Notre bureau a rencontré des difficultés quant à la communication envers les staffs, amenant parfois des temps de réponse trop longs.

L'association compte actuellement deux webmasters : un seul ne suffit plus. Le rôle du webmaster doit être repensé, notamment pour des questions de sécurité.

Nous allons procéder prochainement à une migration du site et du forum vers un nouveau serveur, plus puissant ; notre base de donnée actuelle étant surchargée, malgré les efforts répétés des administrateurs et des deux webmasters.

L'avancement du programme n'est pas satisfaisant. L'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES) a souligné le manque de coopération de l'administration : nous devons passer outre. Il nous faut faire preuve d'initiative et renouveler notre mode d'action.
Sur certains points, notre mode d'action doit être repensé. Il n'est plus possible de se contenter des conseils centraux (où nous sommes parfois les seuls à siéger).

Le point noir a été sans aucun doute une ambiance tendue. Les relations entre les staffs et envers le bureau ont tourné au pugilat personnel. Nous sommes passés du plan associatif au plan personnel. Il faut garder en tête que nous sommes actifs pour les étudiants et pour Assas. Les conflits personnels ont été nocifs pour les projets de l'association.
On observe cependant une amélioration depuis peu.

Le pôle Melun a fortement été délaissé. Le BDS est très présent là-bas. Il est à noter que la brochure entraide dédiée à Melun semble relancer les choses et permettra normalement à Izabela de ne plus être la seule représentante de notre association sur place.

Le pôle Sport a également été délaissé cette année.

C'est en revanche une très belle réussite pour le pôle Culturel dans le cadre duquel se déroulent des sorties : à l'Opéra de Paris (même si les contacts doivent être recréés à la suite d'un changement de direction) ; sur les plateaux de France Télévisions ; au cinéma ; dans le cadre de la Quinzaine du Jazz. Il est à noter que nous bénéficierons prochainement de réductions exclusives sur les spectacles proposés au Lucernaire.

Dans le cadre du pôle Entraide, les parrainages se passent très bien, notamment en comparaison d'une réussite mitigée l'an passé. Cette année, chaque membre actif et chaque staff s'occupe de plusieurs filleuls.
Concernant les polycopiés autorisés des cours, M. Gaudemet et M. Lécuyer ont accepté la mise en ligne hebdomadaire de leur cours, après une relecture de leur part. Nous avons eu cette année notre premier polycopié « 5 étoiles » en Histoire du Droit des Affaires, réalisé par le professeur lui-même. Les podcasts vidéo et audio seront reconduits cette année : nous resterons vigilants quant à leur mise en oeuvre effective.

En ce qui concerne le pôle événementiel, la dernière soirée forum a été une grande réussite. On reconnaît de nombreuses personnes du forum, venues également à la MYA. C'est un excellent contraste avec les soirées forum organisées pendant l'été, au succès plus mince.
Une sortie à Disney a également été organisée et a rencontré un franc succès.

Le pôle Humanitaire a été actif cette année : le Sidaction a été organisé avec l'aide de la Corpo et de l'UGES, 800 euros ont été récoltés pour l'association « Les nez rouges » et des fournitures ont été offertes à un équipage du « 4L Trophy ».
Un événement « Handivalides » doit avoir lieu prochainement.

Le pôle Vaugirard a été relancé, notamment avec une opération organisée pour Mardi Gras. Nous avons été très présents pendant les pré-inscriptions puis inscriptions. Nous avons eu beaucoup de retours très positifs de la part d'étudiants, certains étant devenus membres actifs.

Concernant le pôle Représentativité, deux grosses crises ont eu lieu pendant les partiels. Nous avons su être présents, en nous imposant comme la principale association de dialogue avec l'Administration. Les professeurs nous citaient en référence, les étudiants venaient nous voir et nous faisaient confiance. Nous étions le lien entre les étudiants et les instances professorales.

La newsletter n'a pas été correctement gérée. Emmanuel DOMENACH en assume la faute et préconise que certains staffs, qui se sont montrés motivés, s'en occupent sous le contrôle du nouveau bureau.

Le concours d'éloquence « LOGOS » s'est bien déroulé, avec un nombre d'inscrits important.

La carte Partenariat arrive et compte une dizaine de partenaires. Nous avons été contactés par des commerçants à ce sujet. L'association s'attache à ce qu'une exclusivité lui soit accordée à chaque signature. La carte devrait arriver très prochainement.

Les soirées « La nuit d'Assas 2 » et « Move Your Assas 9 » se sont très bien passées.


Bilan du Trésorier - Benoît MENUEL

Le résultat financier de la MYA9 est positif.

Les finances de l'association sont saines.


Questions diverses

Romain BRONER : La carte partenariat devait être lancée avec la communication de la MYA. Pourquoi ne l'a t-elle pas été ?
Emmanuel DOMENACH : Les visuels de la carte ont été améliorés et la carte a pris du retard.

Roman PUSZKA : J'ai laissé en suspens l'an dernier notre projet d'un annuaire des anciens. Où en est-il ?
Emmanuel DOMENACH : Il est à jour. J'ai demandé à ceux partis en cours d'année. Il y a environ 60 anciens inscrits.
Roman PUSZKA : Le projet n'est donc pas plus avancé que lorsque je l'ai laissé.
Emmanuel DOMENACH : C'est exact. Il va falloir le relancer de façon effective cette année.

Nitish KHOOBARRY : Combien l'association compte t-elle de membres et de membres actifs ?
Emmanuel DOMENACH : L'association compte 78 membres, 36 membres actifs et staffs et 4 membres du bureau.

Nitish KHOOBARRY : Combien de membres actifs sont en L1 ?
Emmanuel DOMENACH : Actuellement, 4 mais nous avons reçu plusieurs demandes d'étudiants intéressés.

Nitish KHOOBARRY : Combien de membres actifs sont en éco ?
Emmanuel DOMENACH : 4.

Nitish KHOOBARRY : Combien de membres actifs sont à Melun ?
Emmanuel DOMENACH : Seulement 2 : Izabela et Magali.

Romain BRONER : Qui sont actuellement les responsables des différents pôles de l'association ?
Emmanuel DOMENACH énonce la liste des responsables.

Florie CAILLOT : Où en sommes-nous concernant les problèmes avec Le Figaro ?
Cécile GLEYSTEEN : Un problème de procédure a eu lieu dans notre première lettre recommandée. Nous sommes toujours dans les délais. Deux actions ont été envisagées avec l'aide de Diane REBOURSIER : une concernant l'édition papier et l'autre concernant l'édition numérique.


Bilan du Conseil de Surveillance - Gautier AMELOT

Le bureau doit être félicité pour son travail, malgré une ambiance loin d'être exceptionnelle. Les actions entreprises par celui-ci ont pu être maladroites à certains moments.

Le grand problème a été la gestion de la vice-présidence, jugée trop peu active. Les solutions envisagées par le Conseil de surveillance aurait dû être différentes.
Nous avons pris le parti d'accorder plusieurs chances à la vice-présidente, il aurait peut-être fallu procéder de manière différente.

Le Conseil de surveillance présente ses excuses auprès des membres de l'association.

Le Conseil de surveillance n'a pas énormément de choses à reprocher à ce bureau : l'ambiance déplorable n'étant pas de leur faute. L'année a été correctement gérée, que ça soit au niveau des soirées ou des élections aux conseils UFR.

L'association entame une nouvelle année sur de très bonnes bases financières.


Election du bureau pour l'année 2009/2010

Présentation de la liste de Charlène HAUSHERR :

Présidente : Charlène HAUSHERR
Vice-Présidente : Victoria ORSINI-MARTIN
Trésorier : Nicolas BOUNKY
Secrétaire générale : Christa VALTCHEVA

Charlène présente la liste. Le bureau requiert la confiance des membres. L’année sera marquée par les Conseils centraux. Nous ferons le maximum pour remplir le programme. Nous essaierons de faire aussi bien que l’année dernière.

Sur Melun, il faut envoyer du monde pour le recrutement. L'objectif est de prendre pieds de façon plus efficace et durable au sein du centre afin d'être au service des étudiants melunais. Nous devons de la même façon être plus visible sur le centre Assas. Nous comptons sur les 4 membres actifs de la section Eco-Gestion recrutés récemment pour étendre notre champ d'action.

Il faut changer l’image « geek » de l’association. Nous devons nous servir davantage du bouche à oreille. Nous devons exploiter le travail réalisé sur le friend Assas.net sur Facebook, qui a dépassé la barre des 1000 friends. La carte partenariat va nous ouvrir sur les étudiants.

L’image sérieuse doit être conservée : c’est ce qui nous différencie des autres associations apolitiques. Le coté BDE ne doit pas être mis de coté mais on doit essayer de renouveler les projets et surtout : il faut innover. Les activités ludiques ne doivent pas être mises au placard.

On va essayer de conserver les bonnes relations que nous avons avec les autres associations, tout en conservant notre place.
Il y a eu beaucoup de tensions dans l’association, ce qui nous a parfois porté préjudice. L’ambiance s’est améliorée, et il faut rester sur cette dynamique.

Pour les projets, la ligne directrice ne changera pas par rapport au bureau précédent. On souhaite confier aux staffs des projets, ceux-ci étant épaulés par les membres actifs.
On espère que vous nous ferez confiance pour cette année.

Christa se présente : elle est dans l’association depuis 3 ans, faisait partie de la liste concurrente de celle de Cécile aux élections dernières, a été au CS et est responsable du pôle humanitaire.

Victoria : Assas.net est une partie importante de sa vie. Elle a commencé à y toucher en arrivant à la fac et veut continuer. Elle est responsable du pôle culturel et ancienne membre du CS.

Charlène : dans l’association depuis un an et demi, elle est responsable du pôle événementiel cette année. Elle a beaucoup aimé. Elle a fait partie du CS. Elle se sait organisée et motivée.

Nicolas : il est plutôt jeune dans l’association (arrivé 8-9 mois auparavant) mais est très motivé et l’a montré en s’investissant autant qu’un bon staff dès son arrivée. Il a multiplié les événements poker et a organisé plusieurs sorties ciné. Il aimerait s’investir encore plus et développer l’entraide dans la section éco-gestion. Il est actuellement en L2 éco.


Questions posées à la liste candidate

Nitish KHOOBARRY : Avez-vous déjà en tête de nouveaux projets pour cette année ?
Charlène HAUSHERR : Nous allons développer nos relations avec les étudiants en éco. Nous voudrions mettre les fiches de TD en ligne : ce que la fac fait déjà avec certains professeurs. Nous voudrions également développer nos liens avec le CIO.
Victoria ORSINI-MARTIN : Remplir le programme est une de nos principales préoccupations. Nous continuerons également à animer la fac avec des activités de moindre ampleur.

Nitish KHOOBARRY : Nous avons rencontré des difficultés pour remplir l'ensemble du programme proposé par l'association lors des élections de 2007. Comment est-ce que vous comptez vous organiser pour cette nouvelle élection ?
Charlène HAUSHERR : Il va falloir s'adapter aux travaux et tenter de développer de nouvelles idées.

Nitish KHOOBARRY : Concernant votre représentativité, vous êtes jeunes et vous ne siégez pas en conseils, vous y voyez un problème ?
Charlène HAUSHERR : Ce n’est pas une gêne pour nous. Nous irons voir directement les personnes concernées par les questions.

Nitish KHOOBARRY : Comptez-vous prendre position au niveau national ? C'est une question extrêmement importante qu'on ne peut plus éviter.
Roman PUSZKA : Pourquoi on serait obligé de faire ça ?
Nitish KHOOBARRY : On peut plus se cacher derrière le local. Nous devons prendre position sur les dernières réformes qui ont un avis direct sur la politique locale de l'Université.
Florence DUBOIS : C’est ton avis, ça n’est pas une question. C’est un débat de l’association, il faut prendre une position tous ensemble.
Charlène HAUSHERR : La question sera abordée avec l’ensemble de l’association au moment des élections.

Florence DUBOIS : Comptez-vous faire des réunions de l’association avec les membres, réunions qui ne seraient pas des assemblées générales ? Ces réunions existaient auparavant dans l'association. Charlène HAUSHERR : Ca me semble complexe. Mais pourquoi ?
Florence DUBOIS : Pour discuter des points importants de l’association, le niveau national par exemple.
Charlène HAUSHERR : Dans ce cas, une Assemblée générale extraordinaire sera organisée.

Florie CAILLOT : Il vous faut l’envie d’avoir envie. C’était notre moteur au début. Les avis des anciens ne sont pas toujours faciles à entendre, mais nous agissons pour le bien de l’association.
Charlène HAUSHERR : Nous sommes tous les quatre très motivés.

Aurélia VINCENT : Je ne suis plus étudiante à Assas, j’ai peut être moins d’informations que vous à propos des travaux. On trouve trois photos qui sont les mêmes depuis des années sur le site de la fac et rien de plus.
Les travaux sont une très bonne excuse pour la fac pour prendre des décisions dont on ne sait rien. Aucune transparence, on ne sait pas ou on va ! C’est terrifiant, qu’est ce que vous pouvez faire pour ça ?
Charlène HAUSHERR : Clairement, aucune transparence de la part de la fac. On va les pousser, les presser, leur poser des questions.
Aurélia VINCENT : Il faudrait un planning.
Charlène HAUSHERR : Il y en a un mais il n’est pas respecté.
Victoria ORSINI-MARTIN : Notamment à cause de l’amiante, la fac en découvre tous les jours.
Roman PUSZKA : Il faudrait réactualiser le topic de Charles dans la section Actu de l’association. C'est quelque chose qui n'a pas été fait et c'est dommage.

Morgane O'BYRNE : Est-ce que vous avez pensé à un Secrétaire adjoint ?
Charlène HAUSHERR : Lonni HERVIER.
Nitish KHOOBARRY : Est-ce que ça ne pose pas un souci avec sa fonction d’administrateur du forum ?
Benjamin PORCHER : Non, ce n’est pas dans les statuts. Par rapport à la coutume, le Secrétaire adjoint n’est pas un membre du bureau. Il peut donc garder sa fonction d’administrateur.

Nitish KHOOBARRY : Est-ce que vous comptez faire une MYA à la fin de cette année scolaire ?
Charlène HAUSHERR : On y pense : la Corpo ne fait plus Miss et Mister Assas, le créneau est donc libre.

Au terme d’un premier vote, on compte deux voix de trop. Il faut donc voter à nouveau. Cette fois, chaque staff se présente l'un à la suite de l’autre devant l’urne.

- 37 voix pour liste 1
- 6 absentions
- 5 nuls


Election au Conseil de surveillance

Candidats :
- Roman PUSZKA
- Elodie GAMA
- Nourhane BENAMARA
- Gautier AMELOT
- Kenza MOULOUDI
- Olivia JOUANNAUT
- Alexandra MAURIN
- Amani BELAID
- Edouard VIGUIER

Chaque candidat se présente.

Roman PUSZKA : Je suis dans l’association depuis 3 ans en ayant pris une période sabbatique : je me présente parce que j’ai un passé dans l’association, je suis passé par le bureau donc je sais ce qu’on peut en attendre et enfin je sais faire la part des choses entre amitié et associatif.

Elodie GAMA représentée par Anne DUBUISSON : Elle a bien démontré son engagement pour l’association cette dernière année, elle a très bien géré les partenariats, bonne connaissance de l’association et de tout le monde. Elle a déjà été élue au CS cette année, donc elle a déjà une petite connaissance et aimerait bien recommencer.

Kenza MOULOUDI : J’ai participé à beaucoup de projets. Je veux découvrir d’autres choses, cela m’intéresse.

Alexandra MAURIN : Ca m’intéresse. Ca fait un an et demi que je suis là. J’ai un point de vue différent des autres candidats. J’aurais un autre avis à apporter.

Olivia JOUANNAUT: Je suis dans l’association depuis un moment. J’ai simulé ma mort cet été, j’en suis désolée. Je connais le bureau, j’ai apprécié être au CS et je voudrais continuer.

Edouard VIGUIER: J’ai peu envie de m’investir au niveau des responsabilités, mais j’ai envie de donner mon avis.

Amani BELAID : Absente, donc pas de présentation. Manu et Christa expliquent ce qu’elle a fait dans l’association (elle a relancé la carte partenariat de manière très efficace)

Nourhane BENAMARA: J’aimerais m’investir encore plus dans l'association, le CS en est l’occasion.

Gautier AMELOT : Je suis au CS depuis un an et demi, si vous trouvez que j’ai bien fait mon travail, vous pouvez revoter pour moi.


Elodie, Gautier, Alexandra et Nourhane sont élus. Egalité entre Kenza et Roman. Ce dernier se désiste. Kenza obtient donc le 5ème siège.


Cécile GLEYSTEEN, Présidente sortante d’Assas.net, clôture l’Assemblée générale du 24 octobre 2009.