Aller au contenu


Bienvenue sur le Forum ASSAS.NET

Bienvenue sur Assas.net !
Forte de son réseau d’anciens et d’actuels étudiants à Assas, Assas.net se fixe comme objectif de faciliter votre scolarité à Paris II en vous proposant une multitude de services en ligne, disponibles par une simple et rapide inscription !
  • Des polycopiés de cours téléchargeables en un clic
  • Des fiches synthétiques, les meilleures copies et des annales mises à jour régulièrement
  • Des guides pour vous aider à choisir vos options
  • Une messagerie privée vous permettant de discuter avec des étudiants
  • La possibilité de poser vos propres questions et de recevoir des réponses rapidement
Rejoignez-nous en vous inscrivant ici !
Guest Message by DevFuse
 

M2 Droit sanitaire et socialInterview de M. Borgetto


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 ParisianPanda

ParisianPanda

    Panda bleu, grincheux et carnivore

  • Modérateur + Staff
  • 4 090 messages
  • Genre:Homme
  • Ville:Paris
  • Filière:Droit
  • Année d'études:M1 Droit public

Posté 05 mai 2012 - 14:38

Interview des directeurs de Master 2
Master 2 Droit sanitaire et social

M. le Professeur Michel Borgetto


Assas.net remercie M. Borgetto de sa participation à l'opération.


N.B : Le style "parlé" de l’interview a été conservé



Présentation du Master



Les débouchés :

Les masters visant à fournir tous les outils juridiques permettant aux étudiants d'exercer des fonctions d’encadrement, de direction ou de conseil (juriste d’entreprise, juriste territorial, avocat, etc.) dans les secteurs sanitaire, social et médico-social sont rares en France. Il y en a un certain nombre en droit de la protection sociale, en droit des relations du travail, en droit de la santé, en droit médical : mais les formations telles que le Master Droit sanitaire et social de Paris 2 sont très rares

Autre particularité : ce master 2 figure parmi les plus importants en nombre d'étudiants de Paris II. Il y a en effet un volet formation initiale et un volet formation continue (2 ans). Chaque année, il y a donc environ 70/75 étudiants en formation et une cinquantaine de diplômés

A été signée une convention entre ce master et l'Ecole des hautes études de santé publique de Rennes (certains enseignants de Rennes viennent enseigner dans le master, ce qui constitue une bonne une bonne préparation pour les étudiants qui envisagent de passer le concours de l’Ecole)

La formation initiale est dispensée soit dans le cadre du régime de droit commun (avec dans ce cas un stage obligatoire de 3 mois), soit en apprentissage (avec dans ce cas un contrat conclu avec un employeur). Environ ¾ des étudiants sont en apprentissage ; au demeurant, le master dispose d’un réseau important grâce auquel les étudiants qui le souhaitent peuvent conclure un contrat : hôpitaux, cliniques, ministère des affaires sociales, centres communaux d’action sociale, caisses d’allocations familiales, conseils généraux, éditeurs juridiques spécialisés en social, etc.) avec un taux d’insertion très bon (d'après les premières enquêtes, la plupart des étudiants sont en CDI au bout de 6 mois).

On forme donc des étudiants qui n’ont aucune difficulté pour trouver un travail au terme de leur formation. Environ 50% d’entre eux envisagent de travailler dans le secteur social et médico-social, l’autre moitié dans le secteur sanitaire : il y a énormément de débouchés, y compris en formation continue (les étudiants, qui exercent déjà pour la plupart d’entre eux des fonctions d’encadrement, ayant ici pour objectif d’acquérir le niveau requis pour exercer des fonctions de direction).

Comme c’est un master professionnel, l’équipe enseignante comprend, à côté d’universitaires spécialistes de la discipline, un grand nombre d’enseignants issus du monde professionnel. Les cours ont lieu au Centre de formation permanente.

En contrepartie du volume d'heures d’enseignement volontairement limité (410 h dont 300 h effectives, le reste étant du tutorat), toutes les matières donnent lieu à une évaluation. Les étudiants sont donc obligés de suivre tous les cours.

Cette année, les étudiants et l’équipe enseignante vont, grâce à l'argent issu de l'apprentissage, effectuer un séjour de 4 jours à Florence. Au programme : visite d’établissements (hôpitaux…), conférences données par des professeurs spécialisés en protection sociale et droit de la santé, entretiens avec des responsables du ministère italien des affaires sociales et des représentants de la région de Toscane.

Les critères de sélection :

La régularité de réussite pendant le parcours universitaire est évidemment le principal critère. Avoir obtenu des mentions est une bonne chose : mais ce n’est pas indispensable. Ce qui importe, c’est l’attente du candidat et la cohérence de sa candidature : la lettre de motivation et l’énoncé du projet professionnel comptent donc beaucoup. A parcours identique, on privilégie la personne qui présente le projet le plus convaincant. Une attention particulière est portée à la cohérence des choix de master 2 (aucune cohérence, par exemple, si le premier choix porte sur le Master droit sanitaire et social et le second sur le Master Droit de l’urbanisme) ainsi qu’à l’adéquation entre les enseignements du Master et les visées professionnelles du candidat. Parmi les étudiants qui présentent leur candidature au Master, un grand nombre (une majorité) sont issus des universités parisiennes (Paris 1, Paris 5, Paris 10 notamment) et de province (Lille, Rennes, Lyon, Bordeaux, Poitiers…)

Questions diverses



Qu’attendez-vous de particulier pour la lettre de motivation ?

Tout d’abord, il faut faire attention à la forme (fautes, syntaxe…).
La lettre doit surtout valoriser le projet professionnel : que veut-on faire ? Par ailleurs, le responsable du Master veille à ce que soit maintenu un équilibre au sein du groupe d’étudiants composant le master : les étudiants doivent se partager à peu près également entre ceux qui souhaitent aller dans le secteur sanitaire et ceux qui souhaitent aller dans le secteur social et médico-social, entre ceux qui souhaitent aller dans le secteur public et ceux qui souhaitent aller dans le secteur privé, etc. Bref : le Master doit refléter la diversité des acteurs intervenant dans le champ sanitaire, social et médico-social. La sélection se fait donc en premier lieu en fonction des parcours de chaque candidat, mais il s’agit également de veiller à ce que le panel d’étudiants retenus soit représentatif de l’ensemble du champ professionnel

Les stages effectués avant le master sont-ils pris en compte au moment de la sélection des étudiants ?

Il n’est pas nécessaire d'avoir effectué des stages avant puisque les étudiants en feront en M2. Le M2 est aussi sanctionné par un mémoire. Les examens finissent en juin et les étudiants ont l’été pour faire le mémoire (il ne s’agit pas d’un rapport de stage mais d’un vrai mémoire universitaire). Le master a donc aussi vocation à former des personnes qui se destinent à la carrière universitaire.

Peut-on passer le CRFPA pendant l’année du master ?

Le suivi du master n’est pas incompatible avec l’examen du CRFPA.

Les étudiants choisissant le master en second choix à Assas peuvent ils espérer être sélectionnés ?

Les second choix peuvent être acceptés. Vers le 15 ou 20 juin au plus tard, les étudiants sauront s’ils sont retenus et une réunion a lieu fin juin/début juillet pour connaître la liste des organismes susceptibles de les recruter en apprentissage

Y a-t-il une liste d’attente ?

Une liste d'attente est ouverte et comprend environ 5 à 6 noms d’étudiants. En fonction des années et du nombre très variable de défections (celles-ci provenant le plus souvent d’étudiants de province n’ayant pu trouver un logement parisien à un prix raisonnable), cela concerne en général de 1 à 3/4 étudiants au maximum.

Les résultats du premier semestre sont pris en compte mais lorsque les résultats de l'année entière ne sont pas encore connus, les étudiants sont mis en liste d'attente (sauf si la moyenne du premier semestre est vraiment excellente). Cela pose parfois problème à Paris II puisque les résultats du second semestre sont connus relativement tard.

Un redoublement est-il rédhibitoire pour être sélectionné dans le master ?

Un redoublement non. Deux redoublements, oui (sauf exceptions : par exemple, échec à des études de médecine, l’étudiant ayant par la suite suivi un parcours universitaire sans faute dans la discipline juridique).
Pareillement, un étudiant passant aux rattrapages chaque année ne sera pas sélectionné.

Y a-t-il une attention particulière à certaines matières lors de la sélection ?

Il faut une vision globale du parcours, mais on regarde plus les notes des matières de droit social en master 1 (cela peut être un master 1 de droit social, de droit public mais parfois aussi de droit privé, quiconque possède un master 1 a vocation a pouvoir entrer dans ce master) : droit de la protection sociale, droit de l’aide et de l’action sociales et droit de la santé (on ne regarde pas spécialement la responsabilité médicale s’il y en a, ce n'est pas un master de responsabilité médicale).

Le sexe des étudiants ne sera à aucun moment pris en compte.

Des étudiants ayant déjà obtenu un autre Master 2 peuvent-ils être sélectionnés ?

Oui.

Modifié par ParisianPanda, 05 mai 2012 - 14:40.

Je suis méchant :D et Je prends l'avion !!!!!

(-.(-.(-.(-.-).-).-).-) La mafia chinoise t'observe

Image IPB

L1 éq. 1 - L2 éq.1 - L3 combi gd froid à Mtl - M1 droit public




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)