Aller au contenu


Bienvenue sur le Forum ASSAS.NET

Bienvenue sur Assas.net !
Forte de son réseau d’anciens et d’actuels étudiants à Assas, Assas.net se fixe comme objectif de faciliter votre scolarité à Paris II en vous proposant une multitude de services en ligne, disponibles par une simple et rapide inscription !
  • Des polycopiés de cours téléchargeables en un clic
  • Des fiches synthétiques, les meilleures copies et des annales mises à jour régulièrement
  • Des guides pour vous aider à choisir vos options
  • Une messagerie privée vous permettant de discuter avec des étudiants
  • La possibilité de poser vos propres questions et de recevoir des réponses rapidement
Rejoignez-nous en vous inscrivant ici !
Guest Message by DevFuse
 

Photo

Intégrer une école de commerce après un bac +3 ou +4


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 SophieC

SophieC

    En reconversion

  • Panthéon ASSAS.NET
  • 4 133 messages
  • Genre:Femme
  • Filière:Droit
  • Année d'études:Diplômée M1 Affaires + CDD

Posté 12 juillet 2014 - 18:53

Intégrer une école de commerce après un bac +3 ou +4

 

Bonjour à tous !

 

Je viens de terminer mon année de Master 1 de Droit des affaires et je débute dès la rentrée le Programme Grande Ecole d’une école de commerce. Passer les concours en même temps que ses études en droit étant parfois le parcours du combattant, je me permets de poster un message pour aider les étudiants qui souhaiteraient faire de même !

 

Les différents concours et épreuves d’admissibilité :

I)               Le concours d’admission directe (CAD)

 

Ecoles concernées : HEC et ESCP (Paris)

Contenu : Jusqu’à cette année, ces deux écoles proposaient un concours commun. Les épreuves d’admissibilité étaient composées d’une étude critique de dossier, d’une épreuve d’option (pour nous, le droit) et d’une épreuve d’anglais.

Remarque : Il semblerait qu’HEC change ses épreuves d’admissibilité l’an prochain et que la sélection se fera uniquement sur dossier (notes, lettres de recommandation, CV, TAGE-MAGE/GMAT). Il va donc falloir attendre pour en savoir plus ! Pour ESCP, les épreuves devraient rester les mêmes.

 

II)              Les concours indépendants EM Lyon, EDHEC, Audencia, Skema

 

Ecoles concernées : EM Lyon, EDHEC (Lille) et Audencia (Nantes), Skema (Paris / Nice / Lille)

Points communs : Toutes ces écoles imposent que vous passiez le redoutable test du TAGE-MAGE (cf. paragraphe sur le Tage-Mage) ainsi qu’un test d’anglais (je conseille le TOEIC, relativement facile).

Note : je n’ai pas tenté l’ESC Toulouse et l’Essec, d’où une omission volontaire.

Spécificités :

 

A)    EM Lyon 

 

Dissertation (coefficient 4)

Vous devez passer une dissertation de culture générale pendant 4 heures. En tant que juriste, vous êtes habitués à être rigoureux donc il suffit de bien s’imprégner de la méthode pour obtenir une note correcte (sauf accidents).

 

Tage-Mage (coefficient 4)

Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

Note de dossier (coefficient 6)

Malgré une faible note de tage-mage (ce qui était mon cas), vous pouvez largement vous rattraper sur le dossier car la notation est beaucoup plus étendue (ça peut aller de 10 à 20) que pour le tage mage (les gens sont entre 8 et 12 globalement).

Pour vous donner un aperçu de la note que vous pourriez avoir, je me permets de vous faire un bref aperçu de mon profil : un peu plus de 12 de moyenne en M1 Droit des affaires, énormément d’associatif (présidente d’association, élue dans mon université etc.), pas de vraie expérience internationale (même si j’ai évoqué mon diplôme du collège de droit en filière internationale et une expérience au LIMUN), TOEIC de 910. J’ai eu 16/20, mais je sais que certains sont montés encore plus haut ! La note de dossier a un poids énorme, ne le négligez pas !

 

MISE A JOUR NOVEMBRE 2014 : L'épreuve de dissertation a été supprimée. Le Tage Mage reste au coefficient 4, et le dossier coefficient 6.

 

B)     L’EDHEC

 

Note de dossier (coefficient 20) 

Vous êtes jugés sur différents critères : votre niveau de langue anglaise (TOEIC, TOEFL, IELTS, Cambridge examinations), votre expérience professionnelle / associative antérieure, votre excellence académique. Là encore, ne négligez pas la préparation de votre dossier.

 

Tage-Mage / GMAT (coefficient 10)

Le Tag-mage a ici beaucoup de poids, il faut donc cartonner ! Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

C)     Audencia

 

Analyse de situation (coefficient 6)

Il s’agit d’une épreuve portant sur des sujets d’actualité ou des sujets de société. Si vous voulez cartonner, je vous conseille de lire dès aujourd’hui très régulièrement la presse et de vous tenir informé des gros sujets ponctuant l’actualité. N’hésitez pas non plus à prendre des notes tout au long de votre année de préparation (personnellement je tenais un petit cahier). L’épreuve est très courte (45 minutes), donc il faut opter pour un point de vue, s’y tenir, être concis et rapide.

Exemple : rendre l’information gratuite est-elle un moyen de la dévaloriser ?

 

Tage-Mage (coefficient 7)

Le Tag-mage a ici beaucoup de poids, il faut donc cartonner ! Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

D)    Skema

 

TOEIC (coefficient 10)

Test d’anglais.

 

Dossier de motivation (coefficient 5)

Il comprend une lettre de motivation, un CV et des relevés de note. J’ai eu 14/20 avec eux. Il est là aussi possible de viser beaucoup plus haut avec vos expériences !

 

Tage-Mage (coefficient 10)

Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

III)            Le concours Passerelle 2

 

Ecoles concernées : EDC Paris Business school, EM Normandie, EM Strasbourg, ESC Dijon, ESC Grenoble, ESC La Rochelle, ESC Montpellier, ESC Pau, ESC Rennes, ESC Troyes, Novancia, Telecom Ecole de Management.

Fonctionnement : vous passez un concours commun pour toutes ces écoles. Votre classement déterminera votre admissibilité. Notez bien que les coefficients changent selon les écoles !

Les épreuves :

 

Synthèse de dossier :

Il s’agit d’une épreuve de 2h. Vous recevez un dossier centré sur un problème donné, et à partir de ce dossier vous élaborez une synthèse. Personnellement, je me suis entrainée une seule fois sur ce type de sujet : avec du recul, je vous conseille de faire plutôt deux ou trois entrainements ! En effet, on se fait souvent avoir par le temps et vous devez absolument vous forcer à démarrer la rédaction très tôt. A la fin de l’épreuve, j’ai complètement bâclé ma troisième partie. Grosse panique ! J’ai toutefois eu 16/20 : vous pouvez atteindre un bon 19/20 si vous terminez dans les temps et que votre synthèse est rigoureuse.

 

Test d’anglais :

 Si vous avez un niveau correct en anglais, il est facile de taper minimum dans le 16 ou 17/20. N’hésitez pas à faire trois-quatre entrainements avant le concours. Il s’agit d’un  QCM sur la grammaire, les structures et usages avec la compréhension d'un texte écrit.

 

Epreuve au choix :

Il y a une multitude d’épreuves au choix : il s’agit de valoriser votre formation initiale (le droit). J’ai donc entrepris de réviser tout ce que j’avais vu en droit depuis trois ans : droit des affaires, droit commercial, droit civil (responsabilité, obligations, contrats spéciaux) et droit du travail. Le programme est extrêmement large, mais l’épreuve est relativement courte (deux heures).

Très honnêtement, j’avais pas mal révisé le droit des affaires qui a statistiquement le plus de chances de tomber pour les AST2. Pas de bol, j’ai eu un gros sujet de droit du travail (la rupture spécifique du contrat de travail, ou quelque chose comme ça). Autant dire que ça a été la panique quand j’ai lu le sujet! Avec mes souvenirs de L3, j’ai réussi à pondre quelque chose en deux parties, deux sous-parties, avec un gros comparatif de droit civil (on se rattache à ce qu’on peut pour sauver les meubles !). J’ai obtenu 17/20, donc si ça peut vous rassurer, la notation est large.

 

Tage-Mage :

Le tage-mage est mieux noté par rapport aux concours indépendants. Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

IV)            Le concours Tremplin 2

 

Ecoles concernées : ICN, Kedge et Neoma

Fonctionnement : vous passez un concours commun pour toutes ces écoles. Votre classement déterminera votre admissibilité. Notez bien que les coefficients changent selon les écoles !

Les épreuves :

 

Test d’anglais 

Il s’agit là encore d’un QCM. Je l’ai trouvé un tout petit peu plus difficile que celui de Passerelle, mais cela reste largement faisable et vous pouvez là aussi obtenir de très bonnes notes avec un anglais correct. Attention, les mauvaises réponses entrainent la perte d’un point. Personnellement, ma stratégie était de ne pas répondre en cas de gros doute. N’oubliez pas que ce n’est pas un examen, mais un concours : un point peut entrainer un écart de plusieurs places avec les autres candidats ! 

 

Analyse de textes comparés

Il s’agit d’une épreuve de trois heures avec un dossier documentaire. Vous devez trouver le thème et le problème communs aux textes, ainsi que restituer les idées essentielles du dossier. Je vous conseille de vous entrainer au moins une fois pour ce type d’exercice. 

 

Tage-Mage

Le Tage-mage est moins bien noté par rapport au concours passerelle. Cf. Paragraphe spécifique Tage-Mage.

 

V)             Le TAGE MAGE

 

Principe : c’est un test d’aptitude aux études de gestion avec 90 questions à choix multiples réparties en trois thèmes :

·       Résolution de problèmes : calcul et conditions minimales

·       Aptitudes verbales : compréhension et expression

·       Raisonnement : logique et raisonnement

 

Ce test a été mon pire cauchemar. Il demande beaucoup d’entrainements : je vous conseille de le préparer chaque jour, dès que vous aurez pris votre décision d’entrer dans une école de commerce. Pour commencer,  accordez 20 minutes par jour au TAGE-MAGE (durée d’un sous-test), puis augmentez votre durée de travail dans l’année. Révisez vos bases de mathématiques, apprenez vos tables de multiplication et vos carrés jusqu’à 20 par cœur, et surtout entrainez-vous !

 

Notation par les écoles : je n’ai pas pu récupérer toutes mes notes de Tage-Mage selon les écoles, donc voici seulement un aperçu. J’ai eu 247 comme score (visez entre 300 et 400 !), voici les notes qui s’y rattachent :

Passerelle : 12,30

Tremplin 9,09

EM Lyon : 8,23

Ma note de Tage-Mage ne m'a cependant pas empêché d'être admise ! Rien n'est donc perdu en cas de mauvais score. 

  Les épreuves d’admission : les oraux

Après avoir réussi à passer le cap des admissibilités, c’est parti pour un tour de France pour passer les épreuves orales dans les différentes écoles ! Les oraux se déroulant à la même période que les partiels, j’ai décidé de passer un nombre relativement restreint d’écoles à l’oral car je tenais absolument à réussir mon Master 1 (et parce que je ne pouvais pas être à deux endroits en même temps haha).

 

Vous avez traditionnellement deux épreuves d’admission : un oral d’anglais et  l’épreuve d’entretien. Pour les écoles du concours Passerelle 2, vous serez également obligés de passer une seconde langue (pour moi c’était l’allemand).

 

I)               L’originalité des entretiens de l’ESC Grenoble

 

Les épreuves de langue

Que ce soit pour l’anglais ou pour votre LV2, vous devez écouter un texte audio et faire un exposé (présentation / commentaire) à partir de ça. Les textes sont facilement compréhensibles. Pour les étudiants qui ont pris allemand LV2 et qui galèrent dans cette langue, pas de panique : montrez que vous avez tenté de comprendre le texte audio et apprenez un peu de vocabulaire quelques jours avant si vous pouvez. Pour ma part c’était un entretien assez désastreux où le temps passait très lentement, mais j’essayais de faire des efforts, et au final j’ai eu 12,5.

 

L’entretien de l’ESC Grenoble

L’entretien se déroule en trois temps :

·       Présentation de votre exposé sur un sujet que vous avez préparé au préalable. Vous avez le choix entre trois types de sujets : une carte de géopolitique (je déconseille pour les juristes), des tableaux de chiffres ou graphiques économiques ainsi qu’une citation ou une question. En voyant mes sujets j’ai un peu paniqué car je n’y connaissais absolument rien. J’ai choisi un sujet sur la publicité au final (du style est-ce que la publicité doit-être choquante), je l’ai analysé très précisément en apportant un point de vue de juriste ainsi que des références à des pubs que j’avais vu.  

·       Interview : ça c’est vraiment une épreuve à la con à mon goût, mais bon. Vous devez choisir un membre du jury et discuter avec lui sur un sujet de votre choix. Vous n’avez donc pas forcément besoin de l’interroger sur son métier ! A la fin, vous résumez rapidement ce qui a été dit, ce que vous avez tiré de ce dialogue. En ce qui me concerne, j’avais un jury composé de deux personnes, j’ai choisi d’interroger un consultant sur les valeurs en relation avec son métier, ses décisions etc.

·       Discussion libre : la dernière partie de l’entretien est « normale », dans le sens où on parle de vous, vos objectifs, vos études, ce que vous avez fait etc.

 

II)              Les entretiens de personnalité en général

 

Ces entretiens sont d’une importance capitale car leur coefficient est extrêmement élevé par rapport aux autres épreuves d’admission et d’admissibilité. C’est l’occasion de montrer qui vous êtes, pourquoi vous êtes là, pourquoi cette école précisément.

 

Comment préparer l’entretien ?

Chacun a bien entendu sa méthode, je vous donne la mienne :

-        Préparation de fiches sur chaque école passée à l’oral : comment se déroule le parcours, quelles sont les spécificités par rapports aux autres écoles (car la question bidon, c’est : pourquoi nous choisir nous ?).

-        Visionnage des vidéos sur campus channels

-        Préparation de réponses sur des questions types : faits d’actualité qui vous ont marqué cette année, dernier film / livre vu/lu etc.

-        Préparation de ma présentation au début d’entretien (on vous laisse une minute en général pour dire qui vous êtes, cela oriente la discussion)

 

Exemples de questions :

Il faut noter que chaque entretien est différent, qu’il va dépendre de la personnalité du candidat, de ses expériences. Je vous mets cependant quelques exemples afin de vous faire une idée.

 

Entretien à Skema : l’entretien est basé sur un CV projectif que vous préparez au préalable et que vous remettez le jour de l’entretien à votre jury qui l’examinera une ou deux minutes avant. Mon entretien a commencé par la question type « Présentez-vous ». Préparez-vous en tant que juristes à la très basique question : « Pourquoi arrêter le droit ? » ! Ne reniez jamais votre formation d’origine. Personnellement j’ai mis en avant le fait que les doubles compétences étaient très valorisantes aujourd’hui face aux recruteurs. Pour le reste de l’entretien, nous avons abordé : l’Asie, mon diplôme du Collège de droit, l’apprentissage de l’allemand (ma LV2), mon projet professionnel etc. Le jury vous met à l’aise !

Cependant des admissibles ont eu des questions plus chiantes style : Que veut dire skema ? Expliquez nous le slogan de l’école etc. Pensez à faire des recherches sur les entreprises que vous mentionnerez dans votre projet projectif, sur le diplôme que vous suivrez, sur votre année de césure etc.

 

Entretien à Kedge : Entretien sur vous ayant pour base un questionnaire que vous aurez rempli préalablement. Au cours de mon entretien nous n’avons cependant pas évoqué mes réponses au questionnaire. Nous avons à nouveau discuté de mon changement d’orientation, de mon projet professionnel. On m’a également demandé quelles écoles j’avais présenté (et là j’ai expliqué que j’en avais présenté beaucoup, mais que pour les oraux j’avais du faire des choix en raison de mes partiels, et que je les avais choisi haha). On m’a aussi demandé pourquoi je voulais intégrer Kedge spécifiquement (et pas une autre école) : j’ai évoqué leur stratégie particulière à l’internationale, mais aussi leur attachement au management responsable et puis le discours de présentation de la directrice du programme une heure plus tôt. On m’a proposé de leur poser une question à la fin de l’entretien : j’ai choisi de discuter de leur stratégie générale à l’international comparé à d’autres écoles et ça a fini en une véritable discussion entre les deux membres de mon jury et moi.

 

Entretien à l’EDHEC : Jury qui met là aussi à l’aise, avec pour base un questionnaire rempli préalablement. On m’a notamment demandé quel était mon livre préféré, ce que je comptais faire l’été prochain, un fait d’actualité qui m’a marqué, mon expérience associative etc.

 

Entretien à l’EM Lyon : L’entretien a démarré par la question que j’ai eu à chaque fois au cours de mes entretiens (« Présentez-vous »). Suite à ma présentation, mon jury est resté accroché à mon projet professionnel (j’avais évoqué le marketing). Cela a été indéniablement l’entretien le plus compliqué : ils ont évoqué des concepts que je ne connaissais pas en marketing (« vous connaissez ? », « hum j’en ai entendu parler mais je vous avoue que je veux bien que vous me l’expliquiez »). On m’a demandé dans quelle entreprise je voulais travailler plus tard, dans quel secteur (stratégiquement, j’avais prévu d’évoquer un secteur qu’ils ne connaissaient pas pour éviter d’avoir des questions très techniques ! Beaucoup de candidates parlent du luxe, secteur que les jurys maitrisent très bien en général). On m’a également demandé quelles valeurs je comptais mettre en œuvre dans ce métier, on a discuté d’éthique, de la dimension stratégique du responsable marketing, des écoles que j’avais présenté (et notamment ils m’ont demandé si j’avais présenté des master en marketing… j’ai dit non xD). Ils bombardent de questions, j’avais la sensation qu’ils cherchaient à me déstabiliser sans arrêt (voire même qu’ils se foutaient de moi par moment). A la fin de l’entretien, ils m’ont proposé de leur poser une question ou d’évoquer un sujet que l’on n’avait pas abordé. Vu la tournure qu’avait pris l’entretien, j’ai décidé d’évoquer mes ambitions internationales et l’Asie  pour leur laisser une note positive. En sortant, j’ai eu la sensation que je n’avais jamais autant raté un entretien de ma vie, d’autant plus que certains candidats ressortaient assez satisfaits de leur entretien. Bref, un naufrage. J’ai eu mes résultats il y a quelques jours : 16/20. Je n’en tire qu’une conclusion : certains jurys cherchent à déstabiliser, mais cela n’empêche pas qu’ils peuvent apprécier un candidat malgré tout… Le mystère des oraux …

 

III)            Les oraux d’anglais

 

Les modalités sont généralement les mêmes. Il y a quelques spécificités cependant selon les écoles :

-        Skema : vous avez un texte en français et un dictionnaire (anglais ou autres pour votre LV2). Le piège c’est de rester scotché au dictionnaire pour faire votre présentation.

-        EM Lyon : texte en anglais, exposé en anglais. Rien de spécial.

-        Tremplin : discussion en anglais avec l’examinateur sur vous (pas de temps de préparation). Anecdote : j’étais sur le campus de Marseille pour passer Kedge et on m’a demandé si mes parents auraient peur de m’envoyer sur Marseille pour mes études, ou encore qu’est-ce que les tourangeaux (car ma ville d’origine est Tours) pensent de Marseille…

-        Grenoble : cf. partie I.

-        Edhec : je n’ai pas eu le temps de préparation indiqué, ils surveillent peu l’heure et on est donc venu me chercher avant l’heure prévue… Il s’agit d’un exposé basique : présentation du texte (description) et commentaire.

 

IV)            Le poids des oraux

 

Pour conclure ce passage sur les oraux, je me permets à nouveau d’insister sur le fait que les entretiens de personnalité ont généralement de forts coefficients permettant de changer complètement la donne. Si vous étiez mal classés pour les épreuves d’admissibilité, rien n’est perdu !

Exemple concret : j’étais classée 641ème à Skema pour les épreuves d’admissibilité. Après les oraux, avec un 20 à l’entretien, j’ai gagné environ 400 places. Idem pour Kedge où j’ai du gagner 300 places approximativement par rapport à mon classement d'origine. 

 

 

 

Se préparer aux concours

 

Prépa ou pas prépa ?

Outre les différents conseils mentionnés ci-dessus, beaucoup de personnes s’interrogent sur la nécessité de faire une prépa. Pour ma part, j’ai intégré la prépa Admissions parallèles qui est située à deux pas d’Assas (rue Notre Dame des champs). La proximité est motivante car juste après les cours, je pouvais aller à la prépa. Par ailleurs, l’association Assas.net permet d’avoir 10% de réduction.

La prépa m’a aidé pour la préparation de mes dossiers de candidature, le TAGE-MAGE (beaucoup d’exercices de préparation) et les oraux (simulations). J’avais des revues de presse très régulièrement. Ce n’est pas obligatoire cependant pour réussir. Je connais également des étudiants qui ont pris la préparation PGE/PGO.

 

Sacrifier son année ?

Si vous êtes en L3, il est obligatoire de valider votre licence pour intégrer l’école de votre choix ! Sinon, retour à la case départ… Pour les Master 1, en principe votre L3 suffit. Attention cependant, certaines écoles imposent désormais que vous validiez votre Master 1 pour intégrer leur programme !

  Vous avez des questions ?

Je n’ai peut-être pas répondu à toutes les questions que vous pourriez vous poser à ce sujet. Cependant, n’hésitez pas à écrire un message sur ce topic (pas de message privé svp !) et je tenterai de vous répondre rapidement ! Si d’autres personnes veulent également partager leur expérience, n’hésitez pas !


Modifié par SophieC, 20 novembre 2014 - 16:46.

Be aware. Unagi!


#2 anh-nhi

anh-nhi
  • Membre
  • 3 messages

Posté 20 février 2016 - 10:40

Bonjour, on trouve une mine d'informations sur le cursus grandes écoles après le droit ici, et c'est génial. Cependant, je ne veux pas me réorienter vers l'entrepreneuriat, je souhaite compléter mon parcours à dominante Droit. Je m'interroge sur les MSs spécialisés (de 1 an).

 

1/ Un certain nombre de cabinets recrutent uniquement des collaborateurs avec expérience en école de commerce. ASSAS a un partenariat avec ESSEC. On nous “vend“ des MSs ayant des accords avec l'EFB. Or, en parcourant le forum, j'ai vu que certains directeurs de M2 (http://www.assas.net...s-et-fiscalite/) considéraient les MSs inutiles pour les juristes. Au final, qu'est-ce que les recruteurs recherchent chez un juriste ? (recruteurs de cabinet / d'entreprise si divergence)

 

2/ A supposer que le MS soit pertinent pour le juriste, les conditions d'admission sont-elles aussi sévères que pour le parcours Grandes écoles ? Score TAGE MAGE à 300 ou 200 finalement ? Y-a-t-il un répertoire des questions communément posées aux entretiens ?

 

Merci.



#3 SophieC

SophieC

    En reconversion

  • Panthéon ASSAS.NET
  • 4 133 messages
  • Genre:Femme
  • Filière:Droit
  • Année d'études:Diplômée M1 Affaires + CDD

Posté 24 février 2016 - 20:11

Hello, 

 

Je peux juste te confier ce qu'un ami m'a dit (je ne m'y connais pas vraiment, j'ai quitté le monde du droit) : chez certains cabinets (White par exemple), on ne te met pas en rémunération grande école si tu as un Ms...  (mais chez Gide si, ça dépend donc)

 

Je crois que les conditions d'accès aux Ms sont moins sélectives, mais toujours est-il qu'un tage à 200, c'est très faible, il faut au moins viser 300 ! 


Be aware. Unagi!


#4 Strawberry Fields

Strawberry Fields

    Champ de fraises

  • Administrateur Principal
  • 8 280 messages
  • Genre:Femme
  • Filière:Droit
  • Année d'études:EFB

Posté 25 février 2016 - 11:17

Bonjour,

 

Je vais essayer de compléter un peu la réponse de Sophie (d'ailleurs je crois que c'est l'inverse pour les cabinets, c'est plutôt Gide qui apparemment n'assimile pas les MS aux grandes écoles pour la rémunération.. :dydy: )

 

1) Je ne sais pas d'où tu sors que certains cabs ne recrutent que des collabs qui sont passés par une école de commerce.

Oui, si tu écoutes leur discours, ils vont tous te dire que c'est mieux d'avoir un double ou triple cursus, mais dans les faits, si tu regardes le profil des collaborateurs qui sont recrutés dans les cabinets d'affaires, ceux qui sont passés à la fois par une fac de droit et par une école de commerce c'est quand même très loin d'être la majorité.

Les gens qui sont recrutés en ayant seulement en M2 c'est de plus en plus rare mais ça ne doit pas nécessairement prendre la forme d'un MS. Ça peut être un deuxième M2, un passage par Sciences Po, un LLM...

 

Ce n'est que mon avis mais à mon sens, le MS n'apporte pas grand chose sur le fond. Ça permet surtout de pouvoir mettre le nom d'une grande école (à laquelle tu n'aurais probablement jamais pu accéder en vrai programme grande école) sur ton CV moyennant beaucoup d'argent, d'élargir ton réseau au passage et ça permet ainsi de compenser un CV un peu moyen et de t'ouvrir certaines portes qui te seraient probablement restées fermées sans ça.

 

Mais je pense que les recruteurs sont de moins en moins dupes sur ce type de diplômes (la preuve puisque dans certains cabs, sur la grille de rémunération tu n'es pas assimilé aux grandes écoles si tu as seulement fait un MS).

 

Franchement si tu gères tes études de droit et que tu arrives à décrocher un très bon M2, tu n'auras pas de problème pour trouver du boulot et tu n'as vraiment pas besoin d'un MS :)

 

Si tu veux vraiment apprendre et en retirer quelque chose, il faut faire le programme grande école mais c'est beaucoup plus sélectif et faut être motivé pour refaire 2-3 ans d'études (et avoir les finances qui suivent aussi).

 

 

2) Du coup pour répondre à ta deuxième question : l'admission en MS est beaucoup moins sélective que l'admission en programme grande école mais en effet 200 au Tage Mage c'est vraiment pas terrible !


De quelle couleur devient un schtroumpf quand on l'étrangle ?


#5 Drytoverydry

Drytoverydry
  • Membre
  • 8 messages

Posté 09 octobre 2016 - 09:04

Bonjour,

 

Savez-vous s'il est possible d'intégrer une école de commerce après le M2 en parcours grande école (2 ans), et tout en ayant passé le CRFPA l'année précédente, et donc de faire les 1 an et demi du barreau parallèlement à l'école de commerce ? Je veux dire, la charge de travail à l'école de commerce est-elle supportable pour faire cela ?

 

Merci par avance



#6 SophieC

SophieC

    En reconversion

  • Panthéon ASSAS.NET
  • 4 133 messages
  • Genre:Femme
  • Filière:Droit
  • Année d'études:Diplômée M1 Affaires + CDD

Posté 18 novembre 2016 - 19:42

@Drytoverydry si c'est la charge de travail qui t'inquiète, tu peux foncer les yeux fermés ;) 

L'école de commerce c'est le club med à côté du droit  :fufufu:


Be aware. Unagi!





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)